TempoColor Festival

Des idées de sorties gratuites pour ce week-end

Que faire ce week-end ?

Retrouvez nos coups de coeur pour le week-end des 23 et 24 septembre dans les Hauts-de-France et en Belgique.

Jeudi 21 septembre de 17h à 22h, nocturne des Musées de Bruxelles

Dans ce cadre, le CIVA vous invite à découvrir gratuitement ces expositions temporaires. Le dernier weekend des expositions « Save I Change the City » et « Corporate Arcadia » s’annonce festif… et débute dès le jeudi ! Au programme: des concerts en live stream (Monolithe Noir, De Beren Gieren & Duo d’Ames) depuis différents lieux emblématiques de Bruxelles, une conférence par Luc Deleu, l’entrée gratuite aux expositions, des visites guidées gratuites, une présentation de livre (Villevue), des DJs (Onda Sonora & Sgt. Kabuki), food, drinks,…

www.civa.brussels

Vendredi 22 septembre, exposition à Amiens

Vernissage de l’exposition « équerre & compas » au Frac Picardie. Celle-ci emprunte leurs outils au bâtisseur et au géomètre. La première rend carré, figure de l’équilibre. A angle droit, l’équerre maitrise verticales et horizontales, triomphe de la gravité. En pivotant sur sa pointe, le tracé parfait du compas procède de la dynamique du mouvement. Arc ouvert ou cercle, il enveloppe un temps indéterminé, quand on en use pour mesurer avec exactitude, reporter des longueurs, établir des proportions. Cette exposition met à nouveau en évidence le dessin dans les écarts du trait et de la ligne, visages de la ligne a traité du portrait puis la plume & le crayon des relations texte-image.

www.frac-picardie.org

Un musée gratuit à Bruxelles

Le musée de la Résistance de Belgique raconte une période noire de l’histoire à travers de nombreux documents et archives sur l’organisation de la Résistance et ses actions pendant les deux guerres mondiales. Le musée conserve, entre autres, de nombreux documents et archives sur l’organisation de la Résistance et ses actions pendant les deux guerres mondiales, des témoignages sur la barbarie nazie, la Guerre des 18 jours, les prisonniers de guerre, le ravitaillement, la collaboration, la répression nazie, le racisme, la résistance armée, la résistance civile, les lignes d’évasion, etc.

www. museumresistance.be

Festival TempoColor à Liège, les 23 et 24 septembre

Le 4ème week-end de septembre, TempoColor Festival fait résonner la cité liégeoise aux enjeux des solidarités interculturelles, des relations Nord-Sud, du commerce équitable et du développement durable. Ce festival urbain tente de à provoquer, dans les rues de Liège, la rencontre avec d’autres visions du monde. Concerts, exposition, spectacles de rue… sont ici autant d’invitations, conviviales et surprenantes, à une réflexion active sur nos modes de production et de consommation. Les œuvres et spectacles présentés envisagent les crises comme une opportunité de changement vers un monde plus solidaire, équitable, respectueux des hommes et de la terre. Et ce dans une ambiance festive !

www.tempocolor.be/2017/festival/

Samedi 23 septembre, Festival Les Une Fois d’Un Soir à Huy

Une vingtaine de compagnies internationales offriront un bouquet des meilleurs spectacles des arts de la rue. Des spectacles millésimés et des créations juste écloses; des compagnies professionnelles belges et internationales triées sur le volet; le nectar des arts de la rue redorant pour la deuxième fois les pavés de Huy. Les Unes fois d’un Soir, c’est un peu l’enfant terrible du genre…Il entend « bousculer » la ville et ses passants, et se revendique des fondamentaux des arts de la rue, tels qu’ils se déployaient dans les années ’80 et ’90 : la spontanéité, la gratuité (ou devrait-on dire la redistribution des deniers publics à travers l’accès aux spectacles), le lien très fort avec la ville…

www.1x1soir.be

Centenaire de l’évacuation de Comines en 1917

Samedi 23 à 18h et dimanche 24 septembre à 15h, venez revivre en live l’évacuation des civils de Comines, grâce à la reconstitution historique « Les saynettes ». A la fois point de passage sur la Lys, poste d’observation ou encore point de départ au front pendant la 1ère guerre mondiale, Comines fut occupée du 14 octobre 1914 à mai 1917. La ville est alors totalement détruite lors des combats entre les Anglais et les Allemands. Une exposition à la Maison du patrimoine retrace cet épisode de la vie de la ville. La reconstitution d’un camp militaire allemand et d’un “lazaret” complète ce voyage dans l’histoire.

www.ville-comines.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *